Florence

Florence a découvert tardivement la musique folk puisqu'elle a plutôt une formation classique : elle a commencé la flûte traversière à l'âge de neuf ans et a joué dans les orchestres d'harmonie de son école de musique ainsi que dans divers groupes de musique de chambre.

Après une interruption de quelques années, elle a eu envie de renouer avec la pratique musicale et s'est réinscrite au conservatoire. De fil en aiguille, elle a rencontré Gilles et Stéphane qui l'ont entraînée dans cette aventure...

Gilles

Après des années de violon, notamment au sein de La Gibernotte, Gilles découvre la nyckelharpa au cours d'un festival et tombe amoureux de l'instrument. C'est le coup de foudre musical alors qu'il n'y connait encore rien.

Renseignements pris, il découvre l'atelier de lutherie de Jean-Claude Condi et les stages de Socourt qui proposent la découverte et la pratique de cette vièle à archet suédoise. Ni une, ni deux, il se plonge dans cet univers et comme Obelix, n'en est jamais ressorti. Il n'est pas tombé dedans mais tout comme, finalement. Il fait la connaissance d'Eléonore Billy et de Jenny Démaret lors de ces stages. Elles seront d'une aide précieuse dans sa pratique de l'instrument.

Après avoir enrichi son répertoire et créé moult compositions en côtoyant quotidiennement son instrument, il introduit la nyckelharpa au sein de La Gibernotte mais la tessiture de la vièle trouve vite ses limites au sein de la musique ultra orthodoxe du groupe...

Lorsque La Gibernotte décide de se séparer fin 2010, n'y tenant plus, Gilles décide de fonder son propre groupe afin de jouer ces musiques qu'il aime tant à la nyckelharpa, à savoir, les siennes, mais pas seulement! Les branles médiévaux et les marches suédoises, les schottis, les langdans, les polskas trouvent aussi leur place!

Stéphane

Stéphane fait de la musique depuis l'âge de 7 ans âge auquel il a intégré l'harmonie municipale de Charmes (88).

Comme beaucoup de jeunes, il a donc commencé les défilés aux cymbales pendant qu'il apprenait son instrument : le baryton (ou tuba).

De fil en aiguille, il est passé par la grosse caisse (et oui, une grosse percu sur le ventre), par le baryton, pour finir à la contre basse Mib.

C'est à 15 ans qu'avec des copains musiciens, il a participé à son premier orchestre de variété.

Il n'a jamais arrêté la musique, enchaînant orchestres, animations et groupe de reprises pop/rock.

Amoureux du son grâce à un ami sonorisateur, il a tout naturellement répondu présent quand Gilles, lors d'un bal, a passé une annonce.

L'aventure "faiseur de sons" commence avec La Gibernotte puis, rapidement, avec le groupe "Viendez Voir" dont la fraîcheur des arrangements l'a tout de suite séduit. Le groupe Iascapall, ayant en commun son accordéoniste avec "Viendez Voir", s'est naturellement ajouté à la liste.

C'est avec une première organisation lors de la Fête de la Musique après la création de Nyckelchrom' qu'avec Gilles, ils créent un collectif autour de la musique folk : "Grains de Sel, le collectif".

Isabelle

Isabelle commence la musique à l'âge de 8 ans à la flûte à bec.

C'est à 15 ans qu'elle se lance dans l'apprentissage de la flûte traversière, dans une petite école de musique languedocienne, elle participe à son orchestre (un bigband junior) et y joue également du saxophone alto.

Elle commence ensuite sans succès des études de musicologie afin de se destiner à enseigner la musique.

Pendant cette période elle apprend les rudiments du piano et la guitare en autodidacte pour animer les veillées scoutes.

Deux ans de coopération au Cameroun lui permettent de réaliser son rêve d'enseigner (la musique entre autre).

Puis la musique passe au second plan pendant une vingtaine d'années.

Elle s'intalle à Golbey en 2010 et l'envie de jouer la titillant de plus en plus, s'inscrit l'année suivante à l'école de musique pour y prendre des cours de flûte traversière et jouer dans son orchestre d'harmonie. De fil en aiguille elle se met aux percussions (xylophone, timbales), à la flûte piccolo et au saxophone soprano.

Elle participe depuis à plusieurs ensembles de musique de chambre proposés par l'école.

Lors d'un concert, elle découvre avec ravissement le groupe Nyckelchrom'. Quand elle apprend que le groupe cherche une nouvelle flûtiste, elle se dit "pourquoi pas ?" et se lance dans l'aventure du folk qui est un univers plutôt nouveau pour elle.

La passerelle s'installe ...

Octobre 2010

"La Gibernotte" annonce lors du festival "Folk en plaine" à Mirecourt, que le groupe va faire une pause (terme diplomatique!) après 11 ans de scène dans les Vosges...

Mais les musiciens ne veulent pas tous attendre car chez certains naissent des projets.C'est ainsi que quelques semaines plus tard, Nyckelchrom', projet de Gilles de promouvoir la nyckelharpa au travers de ses compositions, voit le jour.

Décembre 2010

Stéphane adhère au projet en passant de la sonorisation de la Gibernotte à la guitare (chrome!) de Nyckel...chrom'.

La recherche d'un troisième et/ou d'un quatrième permet d'intégrer Florence, flûtiste classique, qui découvre, au fur et à mesure, un nouvel univers.

Ce mélange des différents horizons du groupe a permis aux compositions médiévo-scandinaves actuelles, aux sons pop et aux arrangements plus classiques de donner la couleur Nychelchrom' que nous appellerons du "pop trad".

Il en résulte une musique à écouter ou à danser, pleine d'airs que l'on trouve régulièrement dans les bals folks (scottish, valses, mazurkas, cercles, branles, etc.).

Janvier 2011

Ce mélange des différents horizons du groupe a permis aux compositions médiévo-scandinaves actuelles, aux sons pop et aux arrangements plus classiques de donner la couleur Nychelchrom' que nous appellerons du "pop trad". 

Et l'aventure commence !

Deuxième semestre 2012

9 mois d'enregistrements et de réenregistrements, le CD du groupe est en gestation. 

C'est tout naturellement qu'il prend le nom d'essence ... ces morceaux sont l'essence même du son Nyckelchrom'.

Printemps 2013

Le CD est terminé et les premiers concerts confortent le groupe dans l'essence de cette nouvelle musique traditionnelle "pop trad".

Décembre 2013

Marie, une proche du groupe (très proche), présente aux musiciens la mascotte de Nyckelchrom', l'incarnation de l'inspiration des musiciens. Après l'Essence du groupe, c'est l'arrivée de Pixie qui veille sur la couleur du son ...

Le choix de quelques morceaux de Gilles, la validation de deux morceaux de Stéphane ... "Et si on faisait un deuxième CD ..."

Printemps 2014

Enregistrements, Mastering, production et post production ... une fabrication complète maison, le CD est fini en début d'été, il raconte le voyage de Pixie : Pixie's Travel.

Hivers 2015

Florence annonce à NyckelChrom' qu'elle souhaite se recentrer sur d'autres activités et qu'il faut (dans un délai d'un an) trouver une autre flûtiste pour le projet.

C'est donc sans pression pour Gilles et Stéphane que la recherche d'une nouvelle flûtiste a commencé mais, l'hivers n'a pas eu le temps véritablement commencer qu'Isabelle, après deux auditions, a rejoint le groupe.

Avide de musique (elle joue de la flûte traversière mais également du piccolo et du saxo soprano), séduite par le son NyckelChrom', elle s'est intégrée solidement aux côtés de Gilles et Stéphane qui, rapidement, ont introduits de nouveaux morceaux pensés pour ce nouveau trio.

Début 2016

Les répétitions s'enchaînent avec Florence d'un côté pour préparer l'enregistrement de l'émission Tête de l'Art sur Vosges télévision et avec Isabelle de l'autre pour préparer le premier bal de l'année à Vincey en Avril : la passerelle s'établie et, un morceau éponyme naît...




< !--